Recherche

Laboratoires

Généralités sur les laboratoires

Le Doctorat en Informatique Cognitive (DIC) peut actuellement compter sur trois laboratoires qui sont les viviers de la plupart de ses ressources professorales et les principaux sites de stages pour ses doctorants. Il s’agit du GDAC, du LICEF et du LANCI.

Les forces actuelles du DIC se retrouvent principalement dans le e-learning, naturel à un centre de recherche de la TÉLUQ comme le LICEF, mais aussi au GDAC, en raison de sa spécialisation dans les tutoriels intelligents. Par ailleurs, plusieurs professeurs du DIC interviennent dans les domaines de la langue et des humanités numériques, ces dernières principalement ouvertes sur la documentation et la fouille de données non exclusivement textuelles. En ce qui concerne le domaine de l’aérospatiale, la liaison passe par le biais des systèmes tutoriels du GDAC. Enfin, en ce qui concerne les jeux sérieux, il s’agit cette fois d’un domaine d’application potentiel des trois laboratoires LICEF, GDAC, LANCI, déjà engagés dans les champs de la simulation, des interfaces intelligentes, du raisonnement logique, du conseil, etc., dont les applications sont appelées à s’y réaliser.

 

GDAC

gdac

Le GDAC (Gestion, Diffusion et  Acquisition de Connaissances), fondé en 2000 mais issu du SAFARI, contemporain des débuts du LICEF, regroupe une équipe de plus d’une dizaine de professeurs et chercheurs et de nombreux étudiants des cycles supérieurs, une trentaine depuis sa création. Le GDAC représente aussi le groupe de recherche en ingénierie des connaissances de la Faculté des Sciences de l’UQAM.

Ses quatre grands thèmes de recherche sont:

  1. l’ingénierie des connaissances ou ingéniérie ontologique
  2. les systèmes à base de connaissances et l'apprentissage automatique des connaissances procédurales
  3. les architectures d’agents cognitifs et affectifs
  4. l’élaboration de méthodes et d’outils technologiques pour la construction d’objets d’apprentissage complexes et ouverts

Tous ces sujets ont été organisés principalement, mais non exclusivement, vers la production de systèmes tuteurs intelligents. La moyenne des subventions obtenues par ses chercheurs tourne autour de 500 000 dollars annuellement.

 

LICEF

licef

Le centre de recherche LICEF (Laboratoire d'Informatique Cognitive et Environnements de Formation) de la TELUQ regroupe 23 chercheurs dont 11 chercheurs réguliers, des professionnels, des post-doctorants et toujours plusieurs doctorants en stage. Ses membres sont issus des domaines de l’intelligence artificielle, des mathématiques, de la technologie de l’information et de la communication, du génie logiciel, de la téléinformatique, de la psychologie cognitive, et de l’éducation dont la technologie éducative. Sa mission est de générer de nouvelles connaissances permettant aux organisations de faire progresser les modèles, les méthodes et les environnements d’apprentissage et de gestion des connaissances.

Ses axes de recherche se situent en:

  1. modélisation cognitive
  2. méthodologie de formation
  3. architecture de systèmes technologiques.

La moyenne des subventions obtenues par ses chercheurs tourne autour de deux millions de dollars annuels depuis plusieurs années.

 

LANCI

lanci

 

Le LANCI (Laboratoire d’Analyse Cognitive de l’Information) est une unité décentralisée comportant plusieurs groupes de recherche qui œuvrent, entre autre, sur :

  1. les architectures cognitives et leur modélisation, l’explication de phénomènes cognitifs au moyen de ces architectures et modèles ou leur implémentation dans des systèmes artificiels
  2. l’origine, le rôle et les mécanismes de fonctionnement des inférences logiques et mathématiques ou correctives dans la connaissance humaine; leurs origines évolutionnaires, les mécanismes par lesquels elles s’acquièrent, se consolident et se transforment, de même que les fonctions cognitives qu’elles assument; les liens entre raisonnement, perception, mémoire; l’épistémologie, la logique, la psychologie expérimentale, l’informatique, les neurosciences et les sciences de l’éducation sont mises à contribution
  3. la modélisation et le développement de méthodes et techniques d’analyse issues de la fouille de textes (Text Mining); les stratégies de la lecture experte dans le contexte du texte électronique et l’application de celles-ci à différents secteurs d’étude dans les sciences humaines et sociales; ces dernières recherches se situent dans le domaine de l’analyse de texte assistée par ordinateur et elles sont associées au développement d’une plate-forme informatique, de nature modulaire et flexible, appelée SATIM. 

Le laboratoire publie les Cahiers du LANCI et il offre quelques bourses à ses étudiants.

 

LAD

logolad
Le LAD (Laboratoire de recherche sur les asymétries d'interface) effectue des recherches pour développer un modèle des points de contact (ou interfaces) entre la faculté du langage et les autres facultés du système cognitif. À ce grand enjeu intellectuel s'ajoute celui de développer les technologies de l'information intégrant le modèle des interfaces cognitives.

L'enjeu fondamental répond à la nécessité de développer nos connaissances des propriétés de la faculté du langage et de son interaction avec les autres sous-systèmes de la cognition. L'enjeu technologique répond à la nécessité de développer des systèmes de traitement automatique qui puissent traiter plus efficacement l'information sur support électronique, et être ainsi plus utile aux membres de la société au sens large, et entre autres à ceux qui souffrent de pathologies du langage.

 

Institut des Sciences Cognitives (ISC)

logo_iscLes unités de recherche associées au DIC sont aussi proches de l’Institut des sciences cognitives (ISC). L’ISC  organise sur une base annuelle des écoles ou instituts d’été. Dans la mesure où les thèmes proposés sont proches des leurs, chercheurs et doctorants du GDAC, du LANCI et du LICEF y participent.  Plusieurs d’entre eux sont d’ailleurs aussi membres de l’Institut.

 

 

 

Partenariat